islam paradise dieu existe  

            

 
  • Présentation de l'islam
  • Les 5 piliers
  • La morale islamique
  • Miracles scientifiques du coran
  • Autres miracles du coran
  • Miracles de mohammed psl
  • Prédictions réalisées..
  • Mohamed dans les écritures
  • Valeurs du prophète
  • Expansion de l'islam
  • Preuves diverses
  • Sa vie
  • Ses valeurs
  • Son dernier sermon
  • Quelques paroles
  • On a dit de lui
  • Demandez et le coran répond
  • Texte intégral du coran
  • L'accès au paradis éternel
  • Sauvegarde de l'enfer
  • La vraie paix intérieure
  • La raison témoigne de Dieu
  • La science témoigne
  • Les prophètes témoignent
  • La création témoigne
  • Le coeur témoigne
  • Réponse aux allégations
  • Le mensonge de l'évolution
  • Articles divers
  • Histoire du christianisme
  • La trinité
  • Le coran parle aux chrétiens
  • Jésus crucifié ?
  • Jésus n'est pas dieu
  • La bible , parole d'Allah?
  • L'évangile de Barnabas
  • Le terrorisme
  • Les femmes en islam
  • L'épée
  • Autres préjugés
  • L'occident trompé
  • Mensonges sur le coran
  • Mensonges sur le prophète
  • Désinformations : les femmes
  • Désinformations :Terrorisme
  • Désinformations diverses
  • Les sites haineux
  • Comment devenir musulman?
  • Religieux convertis
  • savants convertis
  • stars et célébrités converties
  • Les femmes converties
  • Autres histoires
  • Sites musulmans
  • Secrours Islamique


     

      Untitled Document

    La creation del'univers

    Du non-être à l'être (harun yahya)

    Des questions telles que: "Comment a débuté l'Univers?", "Où va-t-il?", "Comment fonctionnent les lois qui maintiennent son ordre et son équilibre?" ont toujours été des sujets de réflexion attrayants et cela particulièrement pour les scientifiques et les philosophes qui ont toujours proposé de nouvelles théories.

    La pensée qui a dominé jusqu'au début du 20ème siècle stipulait que l'Univers comportait des dimensions infinies, qu'il existait depuis l'éternité et qu'il continuerait à exister indéfiniment. Selon cette perspective, appelée "modèle de l'Univers statique", l'Univers n'avait ni commencement, ni fin.

    Cette approche, qui a constitué la base de la philosophie matérialiste, niait l'existence d'un créateur et soutenait que l'Univers n'était qu'une accumulation constante, stable et invariable de matière.

    Le matérialisme est un système de pensée pour qui la matière est quelque chose d'absolu et qui, par conséquent, nie la présence de tout sauf de ladite matière. Prenant ses racines dans la Grèce Antique, ce système, qui a acquis une reconnaissance accrue au 19ème siècle, s'est propagé sous la forme du matérialisme dialectique de Karl Marx.

    Comme nous venons de le dire, le "modèle de l'Univers statique" du 19ème siècle a jeté les fondations de la philosophie matérialiste. Dans son livre Principes Fondamentaux de Philosophie, George Politzer a déclaré, en commentant ce modèle, que "l'Univers n'était point un objet créé", et il a ajouté:

    "S'il l'était, alors il l'aurait été instantanément par Dieu et il l'aurait été à partir de rien. Accepter sa création signifie accepter, en premier lieu, l'existence d'un moment où l'Univers n'existait pas, et que quelque chose s'est créé à partir du néant. C'est une chose à laquelle la science ne peut accéder." 1

    Lorsque Politzer affirmait que l'Univers n'avait pas été créé à partir du néant, il le faisait dans la perspective du modèle de l'Univers statique et pensait de ce fait, qu'il proposait une assertion scientifique. Cependant, le développement de la science et de la technologie au 20ème siècle a rendu caducs les concepts primitifs tel que celui de l'Univers statique qui avait auparavant servi de base aux théories matérialistes. Aujourd'hui, au 21ème siècle, la physique moderne a démontré par plusieurs expériences, observations et calculs que: d'une part, l'Univers avait bel et bien un début et que d'autre part il avait été créé à partir du néant suite à une grande explosion. Cela signifie donc que soit le cosmos s'est formé à partir de rien, soit qu'il a été créé. Si une chose a été créée (car elle n'existait pas auparavant), alors elle doit certainement avoir un créateur. "Être du non-être" est quelque chose d'inconcevable pour l'esprit humain (l'homme ne peut pas le concevoir dans la pratique puisqu'il n'a aucune chance de l'éprouver). Par conséquent, "être du non-être" relève d'un processus très différent que celui de réunir des objets pour former un nouvel objet (tel que des œuvres d'art ou des inventions technologiques). C'est le signe même de la création de Dieu, que tout se soit formé d'une manière parfaite en un seul instant; à un moment où ces choses créées n'avaient encore aucun exemple préalable devant elles et que le temps et l'espace mêmes n'existaient pas.

    L'existence de l'Univers à partir du non-être est la plus grande preuve qu'il a bel et bien été créé. La prise de conscience de ce fait, aide les gens à comprendre la signification de la vie et à revoir leurs attitudes et leurs buts. C'est pourquoi beaucoup de communautés scientifiques ont essayé d'ignorer la réalité de la création -qu'elles ne pouvaient certes pas entièrement comprendre- quoique son évidence leur ait été rendue claire. Le fait que toutes les découvertes scientifiques mènent à l'existence d'un Créateur les ont forcées à inventer des théories pour confondre l'esprit des gens. Néanmoins, ce sont les preuves mêmes de la science qui ont mis un terme à ces théories.

    Maintenant, jetons un bref coup d'œil aux développements scientifiques qui se réfèrent à la formation de l'Univers.


    Edwin Hubble, à côté de son télescope géant.

    L'EXPANSION DE L'UNIVERS

    En 1929, à l'observatoire californien du Mont Wilson, l'astronome américain Edwin Hubble a fait l'une des plus grandes découvertes de l'histoire de l'astronomie. Alors qu'il observait les étoiles avec un télescope géant; il a compris que la lumière de ces étoiles tendait vers l'extrémité rouge du spectre de la lumière et que plus l'étoile observée était éloignée de la Terre, plus cette tendance se confirmait. Cette découverte a eu un effet retentissant dans le milieu scientifique. En effet, selon les règles reconnues de la physique, le spectre d'un rayon de lumière s'éloignant du point d'observation tend vers le rouge. Durant les observations de Hubble, la lumière des étoiles s'est avéré tendre vers le rouge. Ceci était la preuve indéniable que ces étoiles s'éloignaient de la Terre de façon régulière.

    Hubble a fait dans la foulée une autre découverte très importante: les étoiles et les galaxies s'éloignent non seulement de nous, mais également les unes des autres. La seule conclusion que nous pouvons tirer d'un Univers où tous les points s'éloignent les uns des autres est que cet Univers est en constante expansion.

    Pour mieux comprendre cet état de fait, comparons l'Univers avec la surface d'un ballon qui serait en train d'être gonflé. De la même façon que les points que nous aurions dessinés à la surface du ballon non-gonflé s'éloignent les uns des autres pendant le gonflage du ballon; les différents points de l'espace s'éloignent les uns des autres lorsque l'Univers grandit.

    En réalité, cette découverte avait déjà été théorisée avant Hubble. Albert Einstein, considéré comme un des plus grands scientifiques du 20ème siècle, avait déjà déduit de ses calculs de physique théorique qu'en aucun cas l'Univers ne pouvait être statique. Il avait cependant mis de coté cette théorie pour ne pas entrer en conflit avec le modèle de l'Univers statique, communément adopté à son époque. Plus tard, Einstein avait reconnu que cela avait été la plus grave erreur de sa carrière. En effet, suite aux découvertes de Hubble on pouvait conclure que l'Univers était bel et bien en constante expansion.

    Quel est donc l'impact de cette découverte pour l'existence même de l'Univers?



    Sur cette image, il est montré à la fois la différence d'éloignement des diverses galaxies et leur inclinaison vers l'extrémité rouge du spectre de la lumière. La ligne verticale qui se trouve au sommet indique un point défini sur le spectre. Dans les autres spectres, ce point tend vers la droite aussi loin que les flèches horizontales le montrent. La tendance vers le rouge, qui est ici une indication d'éloignement, augmente donc au fur et à mesure qu'une galaxie s'éloigne de la Terre.

    L'expansion constante de l'Univers implique qu'à un certain moment, l'origine de l'Univers était concentrée en un seul et même point. Les calculs faits par la suite ont démontré que ce point unique, qui abritait toute la matière alors présente dans l'Univers, devait avoir un volume nul et une densité infinie. L'Univers est donc le résultat de l'explosion de ce point unique au volume nul. Cette grande explosion, qui a permis la naissance de l'Univers, de même que la théorie décrivant ce phénomène, a été appelée le "big bang".

    Il convient ici de signaler que "volume nul" est une expression théorique utilisée dans un pur souci de description. La science ne peut en effet définir le concept du néant -qui est au-delà de la compréhension commune- qu'en le décrivant comme "un point au volume nul". En réalité, ce "point sans volume" fait référence au néant. La naissance de l'Univers provient donc du néant. En d'autres termes, il a été créé.

    Cette théorie du big bang nous montre comment, à l'origine, tous les objets composant l'Univers ne formaient qu'une seule et même masse, qui s'est dispersée par la suite. Ce fait établi par la théorie du big bang, avait déjà été décrit dans le Coran 14 siècles auparavant, alors que la connaissance de l'Univers était alors extrêmement limitée:

    "Ceux qui ont mécru, n'ont-ils pas vu que les cieux et la terre formaient une masse compacte? Ensuite Nous les avons séparés et fait de l'eau toute chose vivante. Ne croiront-ils donc pas?" (Sourate 21, "les prophètes", v. 30)

    Comme le souligne ce verset, tout ce qui n'existait pas encore, (y compris la terre et les cieux) a été créé suite au big bang. C'est cette explosion qui a façonné l'Univers actuel dont l'origine peut se résumer à un seul et unique point.

    La comparaison entre les idées évoquées dans ces versets et la théorie du big bang est du reste étonnamment concordante alors que le big bang n'a été introduit en tant que théorie scientifique qu'au cours du 20 ème siècle.

    L'expansion constante de l'Univers est l'une des preuves les plus importantes que l'Univers soit issu du néant. Bien que cet état de fait n'ait été découvert scientifiquement qu'au 20ème siècle, Dieu nous l'avait déjà révélé dans le Coran il y a de cela plus de 1400 ans:

    "Le ciel, Nous l'avons construit par Notre puissance et Nous l'étendons (constamment) dans l'immensité." (Sourate 51, "les vents disperseurs", v. 47)

    Des recherches ont démontré que les étoiles et les galaxies s'éloignent aussi bien les unes des autres que de nous, cela signifie que l'Univers s'agrandit et que si nous remontons dans le temps, il aurait été confiné à ses origines à un seul et unique "point".

    LA RECHERCHE DE SOLUTIONS ALTERNATIVES À LA THÉORIE DU BIG BANG

    Comme nous l'avons clairement vu ci-dessus, la théorie du big bang a démontré que l'Univers "a été créé à partir de rien", en d'autres termes, qu'il a été créé par Dieu. C'est pour cette raison que les astronomes partisans de la philosophie matérialiste ont continué à s'opposer au big bang et ont défendu la théorie de la phase de stabilité. La raison de cet effort est expliquée par cette parole de A. S. Eddington, l'un des principaux physiciens matérialistes:

    "Philosophiquement, la notion d'un début soudain à l'ordre présent de la Nature est pour moi répugnante." 2

    Sir Fred Hoyle s'est trouvé parmi ceux qui se sont sentis mal à l'aise suite à la découverte de l'existence du big bang. Au milieu du 20ème siècle, Hoyle a soutenu une théorie appelée "théorie de la phase de stabilité" qui était semblable à celle "de l'Univers statique" établie quant à elle au 19ème siècle. La théorie de la phase de stabilité affirmait que l'Univers était infini en taille et éternel en durée. Visant uniquement à défendre la philosophie matérialiste, cette théorie contredisait totalement la théorie du big bang, qui pour sa part, soutient que l'Univers a un début.

    Ceux qui défendaient la théorie de la phase de stabilité se sont longtemps opposés à la théorie du big bang. La science, cependant, a toujours travaillé contre eux.

    D'autre part, quelques scientifiques ont recherché des moyens pour développer des solutions alternatives. En 1948, George Gamov a proposé une autre hypothèse concernant le big bang. Il a déclaré que si la formation de l'Univers était due à une grande explosion, il devrait s'y trouver un surplus de radiation. En outre, cette radiation se devait d'être uniformément répandue à travers l'Univers.

    Cette preuve, qui "devait avoir existé" allait bientôt être découverte.

    UNE PREUVE SUPPLÉMENTAIRE: LA RADIATION COSMIQUE DE L'ARRIÈRE-PLAN

    En 1965, deux chercheurs, Arno Penzias et Robert Wilson, ont découvert ces ondes par hasard. Ce rayonnement, appelé "rayonnement cosmologique", ne semblait pas provenir d'une source particulière mais était plutôt répandu dans tout l'espace. C'est de cette manière, que l'on a compris que ces vagues de chaleur qui rayonnaient uniformément dans tout l'espace étaient des restes d'étapes initiales du big bang. Suite à leur découverte, Penzias et Wilson ont été lauréats du prix Nobel.

    En 1989, la NASA a envoyé dans l'espace un satellite nommé "explorateur de l'émission cosmique de l'arrière-plan" (COBE) pour faire des recherches sur la radiation de l'arrière-plan. Il n'a fallu que huit minutes pour que les scanners de ce satellite confirment les mesures de Penzias et de Wilson. COBE avait donc détecté les restes de la grande explosion qui avait eu lieu au commencement de l'Univers.

    Définie comme étant la plus grande découverte astronomique de tous les temps, cette dernière a explicitement confirmé la véracité de la théorie du big bang. Les résultats du satellite COBE 2 qui a été envoyé dans l'espace après COBE ont également confirmé les calculs basés sur le big bang.

    Une autre preuve importante concernant le big bang portait sur la quantité d'hydrogène et d'hélium présente dans l'Univers. Les derniers calculs effectués avaient permis de montrer que la concentration d'hydrogène et d'hélium présente dans l'Univers après l'explosion était conforme aux calculs théoriques de la concentration supposée être restée depuis le big bang. En effet, si l'Univers avait existé depuis toujours et n'avait jamais eu de commencement, tout cet hydrogène se serait totalement consumé et serait devenu de l'hélium.

    Grâce à toutes ces preuves convaincantes, la théorie du big bang a été adoptée par la communauté scientifique. Le big bang constitue l'apogée de la science concernant la formation et le commencement de l'Univers.

    Dennis Sciama, qui avait défendu la théorie de la phase de stabilité avec Fred Hoyle pendant des années, a décrit la situation dans laquelle ils se sont trouvés suite aux révélations accablantes de la théorie du big bang. Il a déclaré avoir pris part à la discussion houleuse qui avait eu lieu entre les défenseurs de la théorie de la phase de stabilité et ceux qui testaient cette théorie et qui espéraient la démolir. Il a ajouté qu'il avait défendu la théorie non pas parce qu'il la considérait valide, mais parce qu'il eut souhaité qu'elle fût valide. Fred Hoyle a continué à nier alors que des preuves accablantes commençaient à voir le jour. Sciama, de son côté, a déclaré avoir pris dans un premier temps position avec Hoyle mais, les preuves s'accumulant, il avait dû finir par admettre que l'espoir était vain et que la théorie de la phase de stabilité devait être rejetée. 3

    Quant au professeur George Abel de l'Université de Californie, il a également déclaré que les preuves actuelles démontraient que l'Univers était né avec le big bang il y a de cela des milliards d'années. Il a concédé qu'il n'avait pas d'autre choix que d'accepter la théorie du big bang.

    Suite à la victoire du big bang, le concept de "la matière éternelle", qui constituait la base de la philosophie matérialiste, a été abandonné dans les archives de l'histoire. Mais alors, qu'existait-il avant le big bang et quelle a donc été cette puissance qui a permis la naissance de l'Univers à partir du néant? Cette question sous-entend, selon les mots d'Arthur Eddington, le fait "philosophiquement défavorable" pour les matérialistes qui s'avère être l'existence d'un Créateur. Le célèbre philosophe athée Antony Flew a fait un commentaire à ce sujet:

    "Notoirement, la confession est bonne pour l'âme. Je commencerai donc en admettant que l'athée Stratonicien doit être embarrassé par le consensus cosmologique contemporain. Car il semble que les cosmologues fournissent aujourd'hui la preuve scientifique de ce que St. Thomas considérait comme improuvable philosophiquement; à savoir, que l'Univers eut un début. Tant que l'Univers peut être considéré non seulement sans fin mais également sans commencement, il est facile de dire que son existence brute, et tout ce qui s'avère être ses caractéristiques les plus fondamentales, doivent être acceptés comme étant les explications ultimes. Bien que je croie que ceci est encore correct, il n'est certainement ni facile ni aisé de maintenir cette position face à l'histoire du big bang." 4

    Beaucoup de scientifiques, qui ne se contentent pas aveuglément de défendre l'athéisme, admirent le rôle d'un Créateur Tout-Puissant dans la création de l'Univers. Ce Créateur aurait créé la matière et le temps, pourtant Il serait indépendant de ces deux notions. L'illustre astrophysicien Hugh Ross a déclaré que:

    "Si le début du temps est concurrent avec le début de l'Univers, comme le théorème de l'espace l'indique, alors la cause de l'Univers doit être une certaine entité fonctionnant dans une dimension de temps complètement indépendante et préexistante de la dimension de temps du cosmos. Cette conclusion est très importante pour notre compréhension de "qui est Dieu?" et de "qui ou quoi Dieu n'est-Il pas?". Elle nous indique que Dieu n'est pas l'Univers lui-même, et qu'Il n'est pas contenu dans l'Univers." 5

    La matière et le temps ont donc été créés par le Créateur Tout-Puissant qui est indépendant de toutes ces notions. Ce Créateur est Dieu et Il est le Seigneur des cieux et de la terre.

    LES ÉQUILIBRES DÉLICATS DE L'ESPACE

    En vérité, le big bang a été beaucoup plus nuisible à la cause matérialiste que ce que les confessions mentionnées ci-dessus par le philosophe athée Antony Flew veulent bien le prétendre. Car le big bang prouve non seulement que l'Univers a été créé à partir du néant, mais aussi qu'il a été conçu d'une façon planifiée, systématique et contrôlée.

    Le big bang est en réalité l'explosion d'un point contenant toute la matière et l'énergie de l'Univers qui s'est dispersé à une vitesse terrifiante dans toutes les directions. De cette matière et de cette énergie a émergé un grand équilibre contenant les galaxies, les étoiles, le Soleil, la Terre et tous les autres corps célestes. En outre, c'est à ce moment que les lois uniformes et immuables de la physique ont été constituées. Tout cela indique qu'un ordre parfait a surgi après le big bang.

    Les explosions, cependant, ne créent aucun ordre par définition. Toutes les explosions observables ont tendance à nuire, à désintégrer et à détruire ce qui est présent. Par exemple, les explosions de bombes à hydrogène, de grisou, de gaz naturel, ainsi que les explosions volcaniques et solaires ont toutes des effets destructifs.

    Si nous nous trouvions, après une explosion, face à un ordre précis et détaillé -si, par exemple, une explosion sous terre donnait naissance à des œuvres d'art parfaites, à des palais énormes ou à des maisons imposantes, si tous les morceaux dispersés par l'explosion avaient été déplacés d'une façon très ordonnée- nous pourrions conclure à une intervention "surnaturelle" derrière cette explosion.

    Les dires de Sir Fred Hoyle, qui a reconnu son erreur après plusieurs années d'opposition à la théorie du big bang, expriment fort bien cette situation:

    "La théorie du big bang soutient que l'Univers a commencé par une explosion unique. Pourtant, comme nous pouvons le voir ci-dessous, une explosion ne fait qu'éparpiller la matière, alors que le big bang a mystérieusement produit l'effet contraire: la matière s'est groupée sous forme de galaxies." 6

    Lorsqu'il a déclaré que l'idée d'un big bang donnant naissance à un ordre était contradictoire, Hoyle a interprété le big bang avec des préjugés matérialistes et il a présupposé qu'il s'agissait d'une "explosion non-contrôlée". Cependant, c'est lui qui était en contradiction avec lui-même en faisant une telle déclaration et cela avec la seule intention de nier l'existence d'un Créateur. Car, puisqu'un grand ordre est bel et bien né suite à une explosion, le concept "d'explosion non-contrôlée" devait être mis de côté et l'on devait accepter que l'explosion ait été extraordinairement bien contrôlée.

    Un autre aspect extraordinaire de cet ordre formé à la suite du big bang est la création "d'un Univers habitable". Les conditions pour obtenir la formation d'une planète habitable sont si nombreuses et complexes qu'il est presque impossible de penser qu'elles ont pu résulter de pures coïncidences.

    Paul Davies, un professeur renommé de physique théorique, a démontré combien la vitesse de l'expansion de l'Univers après le big bang était "bien accordée" et il en a tiré une incroyable conclusion. Selon Davies, si la vitesse de l'expansion après le big bang avait différé d'un ratio même de un sur un milliard de fois un milliard, aucun type d'étoiles habitables ne se serait formé:

    "À la suite de mesures précises, la vitesse d'expansion s'avère être très proche d'une valeur critique qui permettrait à l'Univers d'échapper à sa propre gravité et de s'accroître infiniment. Si cette vitesse d'expansion avait été plus lente, l'Univers se serait effondré et, dans le cas contraire, toute matière cosmique se serait dispersée. Il est intéressant de réfléchir à la minutie avec laquelle la vitesse de l'expansion a été précisément accordée afin de se trouver exactement entre ces deux extrémités catastrophiques. Si, au moment du commencement (période pendant laquelle la vitesse d'expansion a été fermement établie), le taux d'expansion avait différé de sa valeur actuelle de plus de 10-18, cela aurait été suffisant pour totalement bouleverser cet équilibre minutieux. L'incroyable exactitude de l'explosion de l'Univers a permis l'apparition de la force de gravitation. Le big bang était donc une explosion d'une magnitude magnifiquement ordonnée." 7

    Les lois de la physique qui ont été établies suite au big bang n'ont pas changé depuis plus de 15 milliards d'années. En outre, ces lois se fondent sur des calculs si scrupuleux que même la variation d'un millimètre de leurs valeurs actuelles pourrait mener à la destruction de la structure et de la configuration entière de l'Univers.

    Le célèbre physicien Stephen Hawking énonce dans son livre, A Brief History of Time, que l'Univers est établi sur des calculs et équilibres encore plus précis que nous ne pouvons l'imaginer. Hawking a fait ce commentaire sur la vitesse de l'expansion de l'Univers:

    "Pourquoi l'Univers a-t-il commencé avec presque la même vitesse critique d'expansion qui sépare les modèles qui s'effondrent de ceux qui continuent à s'accroître pour toujours, de sorte que même aujourd'hui, dix mille millions d'années plus tard, il se dilate quasiment à la même vitesse critique? Si, une seconde après le big bang, la vitesse d'expansion avait été plus petite, si ce n'est que d'une partie d'une centaine de millième de millions de millionièmes, l'Univers se serait effondré avant d'avoir atteint sa taille actuelle." 8

    Paul Davies explique également la conséquence inévitable à déduire de ces équilibres et calculs incroyablement précis:

    "Il est difficile de résister à l'idée que la structure présente dans l'Univers, apparemment sensible aux altérations numériques, a été plutôt bien dessinée... L'apparente concordance miraculeuse des valeurs numériques que la nature a assignées à leurs constantes fondamentales doit rester la preuve la plus patente pour un élément de conception cosmique." 9

    Un professeur d'astronomie américain, George Greenstein, a écrit dans son livre The Symbiotic Universe:

    "En survolant les différentes preuves, il nous vient immédiatement à l'esprit qu'une sorte d'organisation -ou plutôt d'Organisation- surnaturelle doit être impliquée." 10

    LA CRÉATION DE LA MATIÈRE

    Les atomes, éléments de base de la matière ont été créés après le big bang. Puis, ces atomes se sont rassemblés pour former l'Univers ainsi que ses étoiles, sa Terre et son Soleil. Par la suite, ces mêmes atomes ont permis la naissance de la vie sur terre. Tout ce que nous voyons autour de nous; notre corps, la chaise sur laquelle nous sommes assis, le livre que nous tenons à la main, le ciel que nous contemplons par la fenêtre, le sol, le béton, les fruits, les plantes, etc. tous les êtres vivants et non vivants ont pour origine la réunion d'atomes.

    De quoi est donc composé l'atome et quelle est sa structure?

    L'examen de la structure des atomes laisse apparaître une conception exceptionnelle. Chaque atome a un noyau contenant une certaine quantité de protons et de neutrons. Les électrons, au nombre identique à celui des protons, se déplacent autour de ce noyau qui représente une orbite constante avec une vitesse de 1.000 km par seconde. 11 Les protons, qui sont chargés positivement, et les électrons, qui sont chargés négativement, s'équilibrent toujours. Si leur nombre respectif devait différer, l'atome n'existerait plus puisque l'équilibre électromagnétique serait renversé. Le noyau d'un atome, ses protons, ses neutrons ainsi que ses électrons sont toujours en mouvement. Toutes ces particules tournent autour d'elles-mêmes, à des vitesses qui sont toujours proportionnées entre elles, ce qui assure la pérennité de l'atome. Aucun désordre, ni disparité, ni changement ne surviennent.

    La formation de structures hautement ordonnées et déterminées suite à une explosion qui s'est déroulée dans le "non-être" est en tout point remarquable. Si le big bang était une explosion fortuite et non contrôlée, alors il aurait dû être suivi d'événements aléatoires. En d'autres termes, tout ce qui s'est formé par la suite aurait dû être dispersé d'une manière chaotique.

    En réalité, un ordre parfait règne en tout point de l'Univers et ceci depuis sa création. Par exemple, l'organisation des atomes, malgré une origine spatio-temporelle différente pour chacun, paraît être l'œuvre d'une seule fabrique comportant une sorte de conscience. D'abord, les électrons trouvent un noyau et commencent à graviter autour de lui. Ensuite, les atomes s'unissent pour former de la matière et, comme par miracle, ceux-ci se mettent à produire des objets significatifs, utiles et raisonnables. Ce qu'il y a encore de plus étonnant est que toutes les choses ambiguës, inutiles, anormales et sans but ne sont jamais produites. Tout, de la plus petite unité au plus grand composant, est organisé et a des buts multiples. Tout ce que l'on vient de voir ne sont que des preuves solides de l'existence d'un Créateur, qui est exalté en puissance, et qui signale clairement que toute chose existe comme Il le veut et quand Il le veut. Dans le Coran, Dieu qualifie ainsi Sa création:

    "Et c'est Lui qui a créé les cieux et la terre, en toute vérité. Et le jour où Il dit: "Sois!" Cela est, Sa parole est la vérité." (Sourate 6, "les bestiaux", v. 73)

    APRÈS LE BIG BANG

    Roger Penrose, un physicien qui a fait des recherches approfondies sur l'origine de l'Univers, a déclaré que le fait que l'Univers demeure toujours là où il se trouve n'est pas le résultat d'une simple coïncidence mais prouve qu'il a certainement un but. Pour certains, "l'Univers est juste là" et il continue à l'être. Nous nous serions donc retrouvés par un pur hasard au milieu de cette entité. Ce point de vue, cependant, ne nous aide sûrement pas à comprendre l'Univers. Selon Penrose, il existe beaucoup d'événements opaques qui ont lieu dans l'Univers dont nous ne pouvons toujours pas discerner l'existence aujourd'hui. 12

    L'ordre dans la structure de l'atome domine l'Univers tout entier. Grâce à l'atome et à ses particules qui se déplacent selon un certain ordre, les montagnes ne sont pas dispersées, la terre ne se fissure pas, le ciel ne se fend pas, en bref, la matière reste unie et est constante.

    Atom

    Les idées de Roger Penrose sont en effet un bon sujet de réflexion. Comme ces paroles l'indiquent, de nombreuses personnes pensent faussement que l'Univers avec toute son harmonie parfaite n'existe pour aucune raison particulière et qu'elles vivent dans cet Univers seulement pour participer à une sorte de jeu oisif.

    Cependant, il est parfaitement déraisonnable de considérer cet ordre parfait et merveilleux -qui s'est formé après le big bang et qui est considéré par la communauté scientifique comme "l'évènement marquant la formation de l'Univers"- comme banal.

    En bref, quand nous examinons ce système magnifique qui compose l'Univers, nous voyons que l'existence de l'Univers et ses fonctionnements reposent sur des mesures extrêmement précises et sur un ordre tellement complexe qu'ils ne peuvent pas être expliqués par de simples coïncidences. Il n'est pas possible que ces ordres et ces équilibres minutieux se soient formés d'eux-mêmes et qu'ils soient issus de pures coïncidences faisant suite à une grande explosion. Ceci ne peut être expliqué qu'en reconnaissant une création surnaturelle.

    Ces plans et cette harmonie incomparables de l'Univers prouvent certainement l'existence d'un Créateur qui a la Connaissance, la Puissance et la Sagesse infinies. Un Créateur qui a créé la matière à partir du néant et qui la contrôle et la domine sans interruption. Ce Créateur est Dieu, Seigneur des cieux, de la terre et de tout ce qui se trouve entre les deux.

    Tous ces faits nous montrent également de quelle manière les assertions de la philosophie matérialiste, dogme du 19ème siècle, ont été invalidées par la science du 20 ème siècle.

    En amenant au grand jour le plan, la conception et l'ordre présents dans l'Univers, la science moderne a prouvé l'existence d'un Créateur qui a créé et qui règne sur tous les êtres, à savoir Dieu.

    Ayant eu une grande emprise sur bon nombre de personnes pendant des siècles et s'étant caché derrière le masque de la "science", le matérialisme, qui prétendait que tout ce qui existe n'est rien d'autre que de la matière, a fait une grande erreur en niant l'existence de Dieu, qui a créé et ordonné la matière à partir du néant. Cette philosophie sera un jour consignée dans l'histoire comme étant une croyance primitive et superstitieuse s'opposant à la raison et à la science.

    1. George Politzer, Principes Fondamentaux de Philosophie, Éditions Sociales, Paris - 1954, p. 84
    2. Récité dans Jaki, S. - 1980 Cosmos and Creator Regnery Gateway, Chicago
    3. Stephen Hawking, A Brief History of Time A Reader's Companion (Édité par Stephen Hawking; préparé par Gene Stone), NewYork, Bantam Books - 1982, pp. 62-63.
    4. Henry Margenau et Roy Abraham Varghese, éds., Cosmos, Bios, Theos, La Salle, IL: Open Court Publishing - 1992, p. 241
    5. Hugh Ross, Ph.D., The Creator and the Cosmos, Navpress - 1995, p. 762
    6. W.R. Bird, The Origin of Species Revisited, Nashville: Thomas Nelson - 1991; publié à l'origine par Philosophical Library en 1987, p. 462
    7. W.R. Bird, The Origin of Species Revisited, Nashville: Thomas Nelson - 1991; publié à l'origine par Philosophical Library en 1987, pp. 405-406
    8. Stephen W. Hawking, A Brief History of Time, Bantam Books - avril 1988, p. 121.
    9. 9. Paul Davies, God and the New Physics, New York: Simon & Schuster - 1983, p. 189
    10. Hugh Ross, The Fingerprint of God, 2ème éd., Orange, CA: Promise Publishing Co. - 1991, pp. 114-115
    11. A Dorling Kindersley Book - The Science, publié aux Etats-Unis par Dorling Kindersley Inc., p. 24.
    12. Stephen Hawking, A Brief History of Time A Reader's Companion (Édité par Stephen Hawking; préparé par Gene Stone), NewYork, Bantam Books - 1982, p. 143.

     
     
    Untitled Document visiteurs
    2 connectés